Cheminer vers le pardon c'est cheminer vers « la guérison » …….

Et quand le cheminement s’est mis en place et que les choses deviennent plus claires dans notre esprit, nous nous rendons compte combien nous avons perdu de temps avant de nous libérer.

Pardonner c’est donner.          

Et dans « pardonner », il y a « donner ».

«Donner » et « pardonner » se ressemblent beaucoup. Pardonner c’est comme effacer à la craie sur un tableau noir. Effacer le nom ou l’acte qui nécessite le pardon c’est comme se dire qu’à nouveau « tout va bien ». C’est aussi se « donner » la permission d’être l’être que nous devons être, plutôt que de rester enfermé dans son « être », le cœur lourd, sec et rempli de haine.

Pardonner ne veut pas dire que tout va bien, que rien n’est arrivé, c’est seulement se donner une chance d’être heureux à nouveau…

Quand vous pardonnez, vous ouvrez votre cœur de façon à ce que le mal s’en aille et que l’amour brille à nouveau et là le sentiment de « libération » est tellement fort que l’on se demande même pourquoi on ne l’a pas fait plus tôt.

Et oui car s’accrocher à son mal fait mal. Ce mal s’agrippe avec ses griffes comme un chat effrayé. Ca fait mal, ça grandit et ça ronge.

La colère ne rend pas la monnaie de la pièce à la personne à qui nous devons pardonner car elle ne sait même pas ce que nous pensons. Elle, elle a avancé pendant que nous, nous sommes arrêtés.

Elle ne sait même pas que nous nous morfondons et ce comportement n’apporte rien, ni à nous, ni à qui que ce soit.

Le pardon est libérateur

Pardonner, c’est décider de laisser s’envoler son ressentiment. Il se peut que vous ne sachiez jamais pourquoi vous avez vécu cela ou pourquoi l’autre a fait cela, il ne dira jamais qu’il est désolé, qu’il regrette mais faites-le pour vous car de toute façon en pardonnant vous serez libéré, débarrassé de ce pincement au cœur, aux tripes, à l’organisme tout entier que le mal et la colère provoquent.

Vous avez le « pouvoir » de vous libérer en pardonnant, mais avant tout vous pouvez choisir de ne « plus » être blessé.

C’est bon de savoir reconnaître que beaucoup de sentiments peuvent disparaître pour laisser place à d’autres sentiments remplis d’amour pour soi et pour tous ceux qui nous font du bien.

Le bonheur vient du fond du cœur, laissez la tristesse et la colère seulement vous effleurer, et non pas s’installer car cela ne sert à rien de s’y cramponner.

Est-ce que nous nous posons aussi des questions comme :

« Où est-ce que ça fait mal ? », « pourquoi ça fait mal ? », « à quel point ça fait mal ? »

Parfois ça fait mal comme pour la pluie, ce n’est qu’une averse et bientôt ça ira mieux, ou il peut s’agir d’un gros orage, et là je mettrai un peu plus de temps mais ça ira mieux aussi, ne dit-on pas «après la pluie vient le beau temps» ?

Quand le beau temps arrive, que le soleil brille à nouveau, que notre cœur se sent plus léger, plus libre et rempli d’amour, alors nous avons accompli le « plus beau, le plus merveilleux des voyages » … c’est là que la libération s’installe et que l’on s’autorise à être enfin heureux (se)...

Le pardon est un des plus beaux actes d’Amour que vous puissiez réaliser.

Martine Castro Thérapeute Energétique - Maître Reiki à Lyon – Magnétiseur – Praticien EFT www.magnetisme-reiki-lyon.com